• African Gangster - Jean Pascal Zadi (2010)

    Sans doute le film pionnier du mouvement de cinéma guérilla qui réapparait en France après les annees 2000, et dont s'empare une génération HD issues des banlieues populaires. Et la bonne surprise de voir que Jean Pascal Zadi n'est pas tombé dans le piège de copier les films de la blaxploitation, ou de faire un film hip-hop bling bling. Au contraire, c'est un film humble, qui repose sur l'atmosphere particuliere des cités en France, et sur laquelle Zadi pose un regard singulier.

    Excellente bande son hip-hop, chargée de prose politique et evocatrice de la lutte des classes qui se jouent encore en France et qui ne s'exprime pas ailleurs. Et finalement qui se retrouve dans ce film qui fait d'un jeune "bledard", fraichement venu du Senegal, une sorte de anti héro du film de ganster. Il passe du smic horaire a 8€ pour faire la plonge dans un restaurant a 8000€ par jour quand il se laisse entrainer dans les intrigues liée au trafic de drogue de son cousin. Il est souvent silencieux, et pris pour un imbécile par les autres, mais il est plus pragmatique qu'on ne le croit et finalement difficilement impressionable.

    On sent que Zadi ne se prend pas au sérieux et se fait plaisir a inventer des effets de mise en scène et de montage (il aime le rouge). Ce qui donne un côté expérimental a ce film et un sentiment de liberté. Avec de jolis plans comme celui de Alpha 5-20 en boubou blanc lors du réglement de compte armé au milieu de la cité. Ou le court moment de torture atténué par une mélodie africaine pleine de sagesse.

    D'accord ca reste un film amateur, avec des fausses notes de jeu, des drole de raccords, une narration difficile a suivre, voir des trous de scénario. Mais c'est un film qui est du côté de l'ethique, du côté de l'Africain, du côté de celui qu'on sous estime parce qu'il est pauvre et etranger.

    Loin de l'iconographie du hip-hop perdu dans l'"ego trip" ces dernieres annees, immitant les américains qui valorisent les grosses berlines, le fric et les pétasses. Ce film urbain de Zadi est simple et sans prétention, soit a contre pieds de ce qu'on aurait pu imaginer d'un gars qui connait les meilleurs rappeurs français.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :