• Swagger - Olivier Babinet (2016)

    Swagger - Olivier Babinet (2016)Enfin du cinéma courageusement politique en France, drôle, émouvant, sensible, et qui groove !

    D'une part, la représentation d'une véritable ségrégation qui est en train de se faire en France comme dans cette cité d'Aulnay-sous-Bois où il n'y a aucun "français de souche" mais uniquement des habitants d'origines maghrébines, africaines, indiennes. Pourtant si proche de Paris avec vu sur une Tour Eiffel paillettée, symbole d'une France qui ne brille pas pour tous d'une même lumière.

    Mais ce n'est pas parce qu'on vit dans une banlieue dite "défavorisée" et en présence de dangers plus certains qu'au centre de Paris (compte tenu des trafics de drogues), qu'il n'est pas possible de mettre du groove dans sa vie. D'où le titre du film "swagger". Il y a beaucoup de personnages du film qui ont créer leur style de vie avec une fraiche fantaisie et joie turbulante qui dénotent des représentations médiatiques sordides de ces milieux populaires. Mon coup de coeur pour le jeune garçon d'origine indienne, qui léger comme un oiseau de feu danse dans les rues de la cités et amuse ses amis en imitant l'accent des papas africains !

    Sans masqué non plus le fait qu'il y a des adolescents qui souffrent de vivre là, et rêvent parfois d'un retour au bled salvateur. Ils sont mal dans leur peau, mal insérés dans ce milieu. Leur mal êtres les séparent des autres : Ils sont les exclus de chez les exclus.

    C'est ce que les sociétés capitalistes nous promettent, toujours plus d'exclus encore et encore.

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :